Sortie de résidence – Exposition

Avec Irma Estrada, autrice, anthropologue, critique d’art et l’artiste Guillaume Hillairet

Rencontre animée par Vanessa Desclaux, curatrice et chercheuse 

Mardi 14 mai
À la Villa Valmont
à 19 h 30

Entrée libre et gratuite 

En partenariat avec

Irma Estrada est accueillie à la Villa Valmont dans le cadre de Recordare, une résidence croisée entre la France et l’Espagne, initiée par deux associations : Föhn implantée en Nouvelle-Aquitaine et Jiser implantée à Barcelone, Tunis et Alger. La résidence propose 6 semaines à Lormont à une commissaire catalane et 6 semaines à Barcelone à un commissaire néo-aquitain. Tous deux ont une pratique d’écriture critique. La résidence permet de les mettre en lien avec les artistes d’un territoire sous la forme de visites d’ateliers et rencontres avec les œuvres. À chacune des visites, l’écriture se met en route…  Ce journal de bord prendra la forme d’une publication bilingue inaugurée à l’automne.

Dans le cadre de sa sortie de résidence et sous la forme d’une discussion aux côtés de l’artiste Guillaume Hillairet (dont la visite d’atelier aura fait l’objet de l’élaboration d’un texte), Irma retracera le procédé d’écriture critique mené pendant sa résidence. 

À cette occasion, certaines œuvres des 6 artistes découvertes par Irma Estrada (mais également par les participant.es d’ateliers menés avec le centre social de Lormont), seront exposées à la Villa Valmont. 

Artistes exposé·es : Jeanne Tzaut, Julie Chaffort, Morvarid K, Guillaume Hillairet, Théo J. Mayer, Boram Choi.

© Eugeni Gay

Irma Estrada

Née à Barcelone, Irma Estrada a été formée tout particulièrement aux enjeux de l’urbanisme et à la notion de territoire. Elle a initié des formats pluridisciplinaires, notamment dans les domaines de la photographie et du spectacle de rue. Ses réflexions, ses recherches et sa démarche curatoriale s’articulent autour de trois axes : l’espace, le langage et la traduction. Elle tente d’établir des liens entre la vision d’un artiste, son contexte et son public spécifique. Ce jonglage, qui implique l’interprétation et l’écriture, est basé sur l’écoute d’histoires orales, la discussion, l’échange, et prend différentes formes selon les situations.

© Yannick Labrousse

Vanessa Desclaux

Enseignante à l’école nationale d’art de Dijon depuis 2011, Vanessa Desclaux est curatrice, chercheuse et critique d’art. Titulaire d’un doctorat en curating (Goldsmiths, Université de Londres), elle articule la recherche et la pédagogie à une pratique curatoriale transdisciplinaire. En 2023 – 2024, elle est lauréate, avec l’artiste Agnès Geoffray, d’une bourse de recherche et de création de l’Institut pour la photographie des Hauts-de-France.

Ce projet est soutenu par le contrat de filière arts plastiques et visuels ASTRE, l’Institut français, la Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole, ainsi que la Generalitat de Catalunya et la Ville de Barcelone.